Monastère bénédictin - Engelberg

engelbergLe monastère bénédictin d’Engelberg, exclave obwaldienne dans le Nidwald, est situé à 1000 m d’altitude, dans la partie supérieure de la vallée d’Engelberg, en Suisse centrale.

 

Le monastère fut fondé en 1120 par Conrad de Sellenbüren, gentilhomme de près de Zurich. Le pape Callixte II et l’empereur Henri V ratifièrent la fondation en 1124. La nouvelle institution fut définitivement consolidée au point de vue juridique, monastique et économique, par son second abbé, le moine Frowin (1145-1178). Il créa le célèbre scriptorium.

C’est également à son activité que sont dus les premiers débuts d’un petit État monastique soumis à la seule juridiction de l’Empereur et à celle de ses abbés. Cet état minuscule cessa d’exister en 1798 ; et depuis 1815 Engelberg fait partie du canton d’Obwald.

La communauté monacale d’Engelberg a pour premier objectif la célébration en commun de la prière des heures et de la messe. Tous ces offices sont ouverts au public. Les activités actuelles des moines répondent dans l’ensemble à la tradition et aux besoins du lieu. Depuis sa fondation déjà le monastère s’occupe de la pastorale dans la vallée et nomme le curé. Peu de temps après, de jeunes gens furent confiées aux moines en vue de les éduquer et de les former. Actuellement environ 200 jeunes vont à l’école du monastère. Ils vivent en partie à l’internat pendant la semaine. Les ateliers du monastère doivent leur survie aux besoins du monastère mais, de nos jours, ils exécutent avec compétence et fiabilité également des commandes venant de l’extérieur. La maison d’hôtes accueille les personnes qui désirent prier ou tout simplement se retirer un temps mais aussi des groupes afin que leurs membres puissent discuter entre eux ou travailler de façon concentrée.

L’abbé Anselm Villiger (1866-1901) entreprit la fondation de deux abbayes filles aux Etats-Unis d’Amérique (1873: Conception, Mi. et 1882: Mount Angel, Or.). – En 1932, l’archevêque de Cameroun chargea le monastère d’Engelberg de former le clergé à Yaoundé puis ultérieurement, à Otélé. Le monastère exerça également une activité missionnaire qui mena à la fondation du Prieuré Mont Febe. – En 1977, huit moines d’Engelberg redonnèrent vie au monastère de Fischingen (Thurgovie), qui avait été désaffecté en 1848. Ces mesures allèrent de pair avec un nombre croissant de nouveaux conventuels. 

Abbaye d’Engelberg – Benediktinerkloster 1 – CH 6390 Engelberg OW Tél. +41 (0)41 639 61 61
www.kloster-engelberg.ch

Produits : cartes, cartes de vœux, fromages - Produits du Cameroun : poivre, fruits séchés, produits en bois, thé